La base

Dans un boisé clairsemé, deux formes géométriques simples, de grandes dimensions, sont déposées sur le sol : un cylindre et un cube. Ces formes de base sont recouvertes de tissu militaire au motif de camouflage. Ce dispositif vise à intégrer, voir à camoufler des objets d’art dans la nature, au même titre que des œuvres se trouvent insérées à l’architecture ou aux espaces urbains. Le titre La base joue sur la nature fondamentale des formes ainsi que sur l’allure de camp militaire que procure l’installation.
La création de cette œuvre a été rendue possible grâce à l’appui financier du Conseil des arts et des lettres du Québec.
Exposition
3e Impérial, Granby, QC, 2005