Marcher quand même

Cette installation est constituée d’une grosse boule disco (trois pieds de diamètre), laquelle est déposée au sol entre deux enceintes. Un détecteur de mouvement active le dispositif. Une musique populaire au ralenti envahit l’espace sonore. Des projecteurs illuminent la boule qui réfléchit des points lumineux partout dans l’espace. La boule se met à bouger toute seule dans une espèce de mouvement maladroit. La musique au ralenti accentue le caractère « handicapé » du mouvement de la boule. Celui-ci a une incidence sur la projection lumineuse qui se met elle aussi en mouvement, comme un va-et-vient lumineux semblable à des vagues.

Expositions

Galerie des arts visuels de l’Université Laval, Québec, QC, 2012

Séquence, (Centre Bang), Chicoutimi, QC, 2012

Musée National des beaux-arts du Québec, Québec, QC, 2016