Minimal ridicule

Treize petits tableaux portraits laissent entendre en sourdine des rires de treize individus. L’installation des dispositifs sonores est grossièrement exposée sabotant le caractère minimaliste des carrés noirs. Le débordement des fils et la présence des radios am/fm alimentant les tableaux prennent une allure organique qui contrecarre la géométrie de l’installation murale.

Exposition
Galerie des arts visuels, Université Laval, Québec, QC, 2007