Volumes protégés

. Il s’agit de deux immenses volumes, érigés dans le complexe Guy Favreau. Ils sont constitués de clôture « frost », celle qui entoure tout espace que l’on souhaite soustraire au droit de passage : prisons, aéroports, cours d’écoles et jardins privés, etc. Celle-ci constitue les faces des deux volumes, volumes qui deviennent alors protégés. Lieux où rien ne peut arriver, où la tranquillité d’esprit et l’ordre règnent. L’échelle des volumes est la même que celle des deux tours qui constituaient ce qui fut le World Trade Center. L’évocation de cet événement malheureux nous rappelle le jour où notre sécurité est devenue notre propre prison.

Exposition

Dans le cadre de Nuit blanche, Art souterrain, Montréal, 2015